A la rencontre du plaisir

Un jour face à la glace, mon ventre, pas très plat, me provoqua un malaise. Je décidais de ne pas laisser cette dérive prendre le pas sur mon idéal. Le besoin de reprendre possession de mon corps devenait une priorité.

Restait à choisir le sport. La course à pied s’imposa d’elle même. Pas de contraintes horaires d’un club à respecter, un équipement facile à acquérir, et une mise en route rapide. Même si mes souvenirs des séances d’EPS à l’école avec ses tours de stade sans fin ne me donnaient pas forcément le sourire. Il fallait maintenant tenter l’expérience.

La première sortie fut un début d’aventure. Je partis sans trop savoir où j’allais, ni à quel rythme, ni combien de temps. Après des débuts hésitants, je prenais confiance. Je sentais le vent sur mes jambes, j’écoutais le bruit de mes pas. Mais la réalité décida de me rattraper brusquement.

Le souffle court, les jambes raides, je m’arrêtais au bout d’une vingtaine de minutes. Penché les mains sur les cuisses, le regard perdu au milieu d’un bois, je me demandais si j’avais pris la bonne décision. Je découvrais un sport facile à pratiquer mais exigent.

Avec une grande fierté je franchis rapidement le premier cap symbolique de la 1/2 heure de course. Les sorties suivantes furent plus longues, à la découverte de mes limites en endurance à chaque fois repoussées.

C’est simple, c’est du plaisir.

Même si vous ne rentrez pas dans une logique d’entrainement, vous progressez rapidement. Au fur et à mesure, vous découvrez la notion de kilomètres parcourus. Vous commencez à regarder sur une carte ou sur internet les endroits où vous pourriez pratiquer votre nouveau hobby. Les premiers circuits sont planifiés, et vous y aller.

Je pense sincèrement que ces premiers moments sont parmi les plus beaux. Si vous prenez vraiment gout à ce sport, ne cherchez pas à rentrer immédiatement dans une planification trop précise. Laissez faire les choses et écoutez votre corps.

Il existe des milliers de plans d’entrainement qui vous diront quoi faire, combien de fois, combien de temps. L’approche est très scientifique. Ne vous perdez pas dans cet océan de données.

 Préservez votre plaisir, et chaussez vos running.

C’est parti !

wpid-wp-1426372321006.jpeg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s